Présentation du projet

1.  Introduction :

Ce projet vise à mettre en place un Réseau des Universités Marocaines pour l’enseignement Inclusif-RUMI.

Les parties prenantes de ce projet s’attelleront à s’inspirer des expériences réussies et à capitaliser sur  les bonnes pratiques qui permettront de tirer bénéfice de l’esprit et structures des réseaux tels qu’ils sont conduits avec succès au niveau national et international en Europe.

Le comité de pilotage engagera le débat pour se mettre d’accord et finaliser la mission, le rôle et le statut du RUMI. Le but étant de décliner une vision claire qui conduira à institutionnaliser le Réseau, ce dérnier agira en tant qu’organe capable de conduire le changement pour plus d'inclusion dans le système de l’enseignement supérieur au Maroc. La démarche du RUMI sera de lancer, en premier lieu, une dynamique inclusive au sein des universités marocaines partenaires basée sur la coordination des actions et la mutualisation des efforts. Dans un deuxième temps, RUMI cherchera à fédérer le maximum de parties prenantes et d’universités marocaines surtout celles les plus périphériques, les moins bien structurées et les plus en retard sur les pratiques de l’inclusion et d'égalité des chances. Le RUMI, après officialisation de son statut par les présidences des universités marocaines partenaires, s’érigera en tant qu’interface de médiation ou porte-parole des instances universitaires auprès des ministères et des autres parties prenantes.

Un des livrables importants de ce projet est de mettre au point et d’éditer un guide de bonnes pratiques en matière de réseautage universitaire destiné à soutenir la mise en place du comité «IDMAJE» du RUMI et de sa stratégie de fonctionnement.

Par souci de consolider le travail du RUMI et lui donner un écho à l’international, le Comité technique IDMAJE cherchera à adhérer à une Plate-Forme de Coopération Internationale pour échanger des bonnes pratiques visant à soutenir les étudiants cibles.

2.   Résumé :

Le projet RUMI vise à introduire une stratégie pour l’inclusion et l’égalité de chances dans le système d’enseignement supérieur marocain et dans la société marocaine en général. Malgré l'importance de cette question, les universités marocaines manquent toujours de structures de gestion et de stratégies capables de fournir des services adaptés aux besoins des étudiants cibles de ce projet. En outre, les parties prenantes, et en particulier les étudiants, ne sont pas toujours impliqués dans les processus de décision. De plus, la communication parmi les établissements d'enseignement supérieur du pays n’est pas suffisamment dotée de structures et de moyens pour échanger, d’une manière institutionnelle,les bonnes pratiques liées à la gestion des services des étudiants. La nécessité d’y parvenir dans des délais raisonnables impose la mise en place de mesures urgentes pour s’inscrire positivement dans la logique de l’enseignement inclusif et de l’égalité des chances.  

Par ailleurs, la nouvelle constitution marocaine introduit, pour la 1ère fois, plusieurs clauses et textes en relation avec la thématique de ce projet. De ce fait, toutes les parties prenantes (gouvernement, parlement, partis politiques, syndicats, société civile, etc.) sont invitées à traduire dans la pratique les principes de la constitution. Nous pensons donc qu’actuellement les conditions au Maroc sont réunies pour conduire une véritable politique de changement en respectant les droits de l’Homme. Ainsi, nous croyons que l’application des principes de l’inclusion, de l’égalité des chances et de l’approche genre trouvera un écho très favorable dans les universités marocaines, car ce projet cible parfaitement bien des préoccupations qui ont actuellement force de loi. Les autorités publiques sont donc très attentives aux expériences réussies dans ces domaines en Europe et insistent sur la nécessité d’adopter une stratégie en la matière pour faciliter la mise en application des nouvelles lois qui font actuellement l’objet d’un débat sociétal largement médiatisé.

3.   Objectifs de RUMI:

   I.  Objectif général

L'objectif élargi de ce projet est d’introduire une véritable stratégie pour l’inclusion et l’égalité de chances dans le système d’enseignement marocain et dans la société marocaine en général. Nous proposons d'évaluer la situation de l'inclusion et de l'égalité des chances dans les universités marocaines en nous intéressant à 4 groupes d’étudiants avec des problèmes liés à:

- le handicap

- la diversité culturelle

- la précarité socioéconomique

- la question du genre

Nous jugeons utile de traiter ces questions en profondeur à l’échelle nationale pour être en harmonie avec l'esprit de la nouvelle constitution marocaine qui aspire à créer, à tous les niveaux de la société, les conditions favorables pour conduire une politique basée sur les valeurs universellement reconnues de la justice, de l'équité, de l'inclusion et de l'égalité des chances.

  II.  Objectifs spécifiques:

Pour mener à bien l’objectif général, les objectifs spécifiques sont les suivants:

- - Mener une enquête nationale aux niveaux secondaire et universitaire pour juger l'état des lieux de l'inclusion dans l’enseignement supérieur marocain.

  - Zoomer sur la situation au sein des 9 universités marocaines partenaires pour évaluer le degré d’intégration des 4 groupes et pour mieux comprendre les besoins de formation des responsables des «centres ressources» qui seront créés au sein de 9 universités marocaines partenaires.

üCréer et institutionnaliser le Réseau des Universités Marocaines pour l’enseignement Inclusif (RUMI) qui conduira une stratégie d’inclusion et d’égalité afin d’insuffler le changement à tout l’enseignement supérieur marocain, et en veillant à inclure dans le Réseau les universités les plus périphériques, les moins bien structurées et les plus sujettes aux problèmes liés à l’exclusion et la déperdition scolaire. L’effet tâche d’huile aidera à conforter RUMI dans ses missions et visions futures.

üMettre en place un comité technique national pour l'Inclusion, la Dissémination, la Mobilisation et l'Accompagnement des Jeunes Etudiants (IDMAJE) qui soutiendra la stratégie du RUMI. IDMAJE donnera écho efficacement à cette démarche et veillera à créer des conditions d’égalité des chances.

- - Mener une action de formation des formateurs destinée aux personnes ressources de chaque université et assurer un transfert du savoir-faire européen et la dotation d’équipements.

 - Conduire une campagne de diffusion et de sensibilisation institutionnelle  et sociale, éditer des supports de sensibilisation, et veiller à pérenniser le projet et les résultats atteints.